Download Coniques projectives, affines et métriques : Cours et by Bruno Ingrao PDF

By Bruno Ingrao

    Les coniques ont, depuis toujours, fasciné les amateurs de technological know-how, au sens le plus huge. Il faut dire qu’elles sont présentes dans les occasions les plus diverses. Mais cette fascination s’exerce encore aujourd’hui sur les mathématiciens, et même sur les géomètres les plus chevronnés. Une des raisons en est sans doute l’extraordinaire variété des approches possibles pour appréhender ces objets. Les sections de cônes d’Apollonius et les courbes algébriques du moment degré de Descartes en sont deux exemples éloquents. Les noms de Ménechme, d’Archimède, Hypatie, Khayyám, l. a. rent, Kepler, Desargues, Pascal, et de bien d’autres leur sont, aussi, souvent associés. Bruno Ingrao nous donne ici un exposé moderne et unificateur, se plaçant d’emblée dans le cadre de los angeles géométrie projective. L’espace qui nous est le plus familier, celui qu’appréhende notre regard, est certes l’espace affine. Aussi le détour par l. a. « complétion projective » peut-il inquiéter. Mais l. a. puissance et l’efficacité de l’outil utilisé s’imposent rapidement. Dans l’étude projective, los angeles génération homographique est un élément-clef. On comprend grâce à elle pourquoi tant de lieux géométriques s’avèrent être des coniques. Ensuite, l’importance du choix de l. a. droite à l’infini apparaît avec netteté : c’est lui qui détermine los angeles class usuelle en trois grandes familles. l. a. liste des objets associés aux coniques est longue : centres, diamètres, birapport, pôles, polaires, foyers, sommets, axes, directrices… l. a. présentation adoptée permet de situer chacun dans le cadre dont il relève (projectif, affine, euclidien) et donne ainsi une imaginative and prescient claire et simplifiée de ce paysage foisonnant.

    Même si l’enseignement secondaire ne leur accorde plus guère de position, les coniques restent un sujet incontournable dans toute véritable formation mathématique. Cet ouvrage rendra donc provider aux élèves des sessions préparatoires scientifiques, aux étudiants en Licence ou de grasp, ainsi qu’aux candidats au CAPES ou à l’agrégation. Mais, bien au delà,ce sont tous les amoureux de l. a. géométrie qui le liront avec passion.

    Bruno Ingrao est ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud. Il a été maître de conférences à l’université Blaise-Pascal à Clermont-Ferrand. Aujourd’hui à los angeles retraite, il proceed d’œuvrer pour l. a. diffusion des mathématiques auprès d’un huge public. Il fait notamment partie de l’équipe d’animateurs du central website français consacré aux mathématiques (les-mathematiques.net), sur lequel sa grande tradition associée à son expertise pédagogique font merveille.

Mathematics topic class (2000):
14-XX Algebraic geometry
    14H-XX Curves
        14.20 Algebraic curves, surfaces and detailed varieties
51-XX Geometry
    51F-XX Metric geometry
    51N-XX Analytic and descriptive geometry
        51N10 Affine analytic geometry
        51N15 Projective analytic geometry
        51N20 Euclidean analytic geometry
        51N25 Analytic geometry with different transformation groups
        51N30 Geometry of classical groups
        51A05 normal concept and projective geometries

Table des matières :

Chapitre I. Espaces projectifs
    1. Généralités
    2. Définition d’un espace projectif
    3. Dualité dans les espaces projectifs
    4. Les homographies
    5. Exercices

Chapitre II. Complétion projective d’un espace affine
    1. Définition
    2. Une program typique
    3. Passage par des abscisses
    4. Changements de coordonnées
    5. Exercices

Chapitre III. Complétion projective des espaces affines euclidiens
    1. Éléments métriques vectoriels complexes
    2. Éléments métriques dans le complexifié du plan affine euclidien
    3. Exercices

Chapitre IV. L’espace des formes quadratiques sur E
    1. Définitions
    2. Orthogonalité
    3. los angeles réduction des formes quadratiques

Chapitre V. Propriétés projectives des coniques
    1. Les coniques du plan projectif
    2. Propriétés projectives des coniques propres
    3. L’aspect tangentiel des coniques
    4. Génération des coniques par homographies
    5. Exercices

Chapitre VI. category affine des coniques réelles
    1. Introduction
    2. class affine des coniques réelles
    3. Propriétés affines des coniques à centre
    4. Tangentes et asymptotes à une conique à centre
    5. Propriétés affines de los angeles parabole
    6. Exercices

Chapitre VII. l. a. class métrique des coniques
    1. Préliminaire
    2. Propriétés focales communes aux coniques propres
    3. Étude métrique de l. a. parabole
    4. Propriétés bifocales des coniques à centre
    5. Étude des propriétés métriques de l’ellipse
    6. Propriétés métriques de l’hyperbole
    7. Exercices

Chapitre VIII. Diverses purposes de los angeles théorie projective
    1. Coniques tangentielles et homographies
    2. Les faisceaux de coniques
    3. Les homographies sur les coniques
    4. Exercices

Chapitre IX. Quelques constructions
    1. development de l. a. polaire d’un point
    2. building de l’intersection d’une droite et d’une conique
    3. Et pour quelques funds de plus

Chapitre X. Les sections coniques
    1. Les cônes de révolution
    2. Cônes et coniques
    3. L’aspect métrique
    4. l. a. réciproque
    5. Exercices

Chapitre XI. Et l’espace alors ?
    1. Introduction
    2. Généralités
    3. Étude des quadriques propres
    4. los angeles category projective des quadriques complexes
    5. l. a. type projective des quadriques réelles
    6. l. a. type affine des quadriques réelles
    7. Aperçu sur les faisceaux de quadriques

Annexe A. Espaces affines et notions associées
    1. Espaces affines
    2. Espace vectoriel adjoint d’un espace affine
    3. Exercices

Annexe B. Complexifié d’un espace vectoriel ou affine réel
    1. Le complexifié d’un espace vectoriel
    2. Le complexifié d’un espace affine réel
    3. Exercices

Annexe C. Formes bilinéaires
    1. L’espace des formes bilinéaires sur E
    2. Orthogonalité relativement à une forme bilinéaire

Annexe D. Espaces euclidiens
    1. Les espaces vectoriels euclidiens
    2. Le groupe orthogonal
    3. l. a. concept d’angle orienté
    4. Exercices

Annexe E. Le plan affine euclidien
    1. L’alignement
    2. Les angles
    3. Les isométries
    4. Les similitudes
    5. Complément sur les cercles
    6. Cercles orthogonaux

Annexe F. À propos d’un théorème

Annexe G. symptoms et solutions
    1. Chapitre I
    2. Chapitre II
    3. Chapitre III
    4. Chapitre V
    5. Chapitre VI
    6. Chapitre VII
    7. Chapitre VIII

Annexe H. Problème de concours général
    1. Problème de concours général 1961

Annexe I. Concours d’entrée 2006 à l’École Centrale

Show description

Read Online or Download Coniques projectives, affines et métriques : Cours et exercices PDF

Best geometry and topology books

L²-invariants: theory and applications to geometry and K-theory

In algebraic topology a few classical invariants - resembling Betti numbers and Reidemeister torsion - are outlined for compact areas and finite team activities. they are often generalized utilizing von Neumann algebras and their lines, and utilized additionally to non-compact areas and limitless teams. those new L2-invariants include very attention-grabbing and novel details and will be utilized to difficulties coming up in topology, K-Theory, differential geometry, non-commutative geometry and spectral concept.

Extra info for Coniques projectives, affines et métriques : Cours et exercices

Sample text

Show that ext A = ∅, if and only if A does not contain any line. 2. Let K ⊂ Rn be compact and convex. (a) If n = 2, show that ext K is closed. (b) If n ≥ 3, show by an example that ext K need not be closed. 3. Let A ⊂ Rn be closed and convex. A subset M ⊂ A is called extreme (in A), if M is convex and if x, y ∈ A, (x, y) ∩ M = ∅ implies [x, y] ⊂ M . Show that: (a) Extreme sets M are closed. (b) Each support set of A is extreme. (c) If M, N ⊂ A are extreme, then M ∩ N is extreme. (d) If M is extreme in A and N ⊂ M is extreme in M , then N is extreme in A.

J−1) of K1 (j−1) , K2 , . . with (j) (j) Wj (K1 ) = Wj (K2 ) = · · · , for all j ∈ N (j ≥ 2). Since √ min d(x, y) ≤ (j) y∈Kl n 2j , (j) for all x ∈ Kk , we have √ (j) (j) d(Kk , Kl ) ≤ n 2j , for all k, l ∈ N, and all j. By the subsequence property we deduce √ n (j) (i) d(Kk , Kl ) ≤ i , for all k, l ∈ N, and all j ≥ i. 2 (k) In particular, if we choose the ’diagonal sequence’ Kk := Kk , k = 1, 2, . . , then √ n d(Kk , Kl ) ≤ l , for all k ≥ l. 2 Hence (Kk )k∈N is a Cauchy sequence in M. Let ˜ k := cl conv (Kk ∪ Kk+1 ∪ · · · ) K and ∞ ˜ k.

Proof. Suppose K = conv A and x ∈ ext K. 4, there is a representation x = α1 x1 + · · · + αk xk with k ∈ N, xi ∈ A, αi > 0, and k ≥ 2, αi = 1. In case k = 1, we have x = x1 ∈ A. If x = α1 x1 + (1 − α1 ) and α2 x2 + · · · + αk xk α2 + · · · + αk α2 x2 + · · · + αk xk ∈ K. α2 + · · · + αk Since x is extreme, we obtain x = x1 ∈ A. Thus, in both cases we have x ∈ A, therefore ext K ⊂ A. 34 CHAPTER 1. CONVEX SETS In the other direction, we need only show that K = conv ext K. We prove this by induction on n.

Download PDF sample

Rated 4.73 of 5 – based on 46 votes